Chat qui perd ses poils : les causes possibles et les solutions pour y remédier


Chat qui perd ses poils

La perte excessive de poils d’un chat peut être liée à un problème de santé, des troubles hormonaux, ou encore des parasites externes. Aussi, cela peut être dû à une carence nutritionnelle ou au stress. Dans tous les cas, il importe de rester vigilant et de déterminer la source des maux. Heureusement, plusieurs solutions sont envisageables pour aider nos amis félins à retrouver un pelage sain, soyeux, et brillant.

Des parasites externes

Les parasites externes tels que les puces, les acariens, et les tiques trouvent les conditions propices à leur développement sur le pelage de chat. Leur présence provoque pourtant des démangeaisons incitant l’animal à se gratter et à lécher de façon intense la zone à problème. Résultat ? Cette situation occasionne une perte anormale de poils.

Chat qui perd ses poils

Un traitement contre les parasites s’impose pour limiter les dégâts. Il est conseillé d’opter pour des solutions antiparasitaires recommandées par votre vétérinaire. Spray, collier, ou encore shampoing antipuce. Le choix est vaste.

Une carence nutritionnelle

L’alimentation peut être à l’origine de la perte de poils d’un chat. Les nutriments occupent un rôle prépondérant sur la santé cutanée et le pelage de l’animal. Un déficit à ce niveau l’expose donc à divers problèmes.

L’une des meilleures solutions pour y remédier est de surveiller les apports nutritionnels de son alimentation quotidienne. Il a notamment besoin de vitamines du groupe B, de protéines, et d’oligo-éléments. Une cure régulière en ces nutriments se révèle parfois nécessaires pour arrêter la chute.

La mue saisonnière

Bon nombre de chats ont tendance à souffrir de perte anormale de poils pendant la mue saisonnière, au printemps et en automne. Le phénomène dure environ 5 semaines. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, puisqu’il s’agit d’un processus tout à fait naturel.

En revanche, il faut doubler de vigilance si la perte de poils s’accompagne de problèmes cutanés. L’animal peut souffrir de troubles dermatologiques, voire d’une maladie endocrinienne. Il est conseillé de consulter un vétérinaire pour qu’il effectue un diagnostic afin de déterminer le véritable problème.

Le stress et l’anxiété

Le stress, l’anxiété, la nervosité, et l’angoisse prolongés peuvent être la cause d’une perte massive de poils chez le chat. Ils ressentent, par exemple, un malaise face à un changement d’environnement ou à la présence d’un autre animal.

Le stress généré par une situation inhabituelle incite le félin à se lécher plus que d’habitude. Il y procède de façon frénétique et plusieurs fois par jour. Cette action décuple la perte de poils. Pour y remédier, veillez à rétablir le confort dans son environnement de vie.

Une teigne

Une teigne, également appelée dermatophytose, se manifeste par de petites lésions dermatologiques causées par des champignons. Ces infections cutanées peuvent se présenter sur plusieurs parties du corps de l’animal. Elles sont contagieuses.

Non seulement une teigne provoque une perte de poils, mais aussi une démangeaison. Il importe dans ce cas de consulter un vétérinaire puisque le problème est source d’inconfort pour le chat. Veillez à par ailleurs à isoler ce dernier durant le traitement pour éviter la propagation de la maladie, si vous avez d’autres animaux.

En résumé

La perte excessive de poils chez un chat peut donc avoir plusieurs causes. Si ce sont des parasites externes, un traitement antiparasitaire adapté s’impose. Il peut également s’agir d’une carence nutritionnelle. Il est donc important de surveiller son alimentation. Apportez-lui les nutriments essentiels. À noter que la mue saisonnière est un phénomène normal. Une consultation vétérinaire est nécessaire si la perte de poils s’accompagne de problèmes cutanés.

Un chat stressé et anxieux peut aussi perdre massivement des poils. Vous devez alors offrir un environnement apaisant pour votre matou. Enfin, s’il s’agit d’une infection de teigne, un détour chez vétérinaire s’impose également. Dans tous les cas, soyez toujours attentif. Vous éviterez ainsi que les choses ne s’aggravent.